Pour me suivre sur mon nouveau BLOGUE

Chers amis

Mon tout nouveau site www.annouchkagravelgalouchko.com contient un blogue que dorénavant j'utiliserai pour partager ma vie artistique avec vous. Je vous invite donc à m'y suivre.

Ce blogue-ci servira uniquement à commenter mes activités de médiation culturelle avec les partenaires institutionnels.

lundi 11 juillet 2011

Mosaïk : la parade du 23 juin 2011à Vaudreuil-Dorion




"J'honore mes racines, j'honore les racines du monde", chorégraphie et concept de médiation culturelle de Annouchka Gravel Galouchko jumelant la société de généalogie de Vaudreuil-Cavagnal et la société Félix-Leclerc de Vaudreuil


Un grand merci à tous les participants du défilé de l'Arbre en Soi. Malgré l’immense déploiement d’énergie, de fatigues, de stress occasionnés et d’orages prédits pour le 23 juin 2011, ce fut une belle aventure, un arc-en-ciel final qui laissera longtemps ses traces de bonheur dans mon esprit.

Les ateliers que nous avons réalisés ensemble tout comme la grande marche festive, furent significatifs. Dans ce voyage nous invitant à la solidarité, au jeu et à la créativité, chacun créa sa propre histoire : une véritable Ré-création.

Mon père que j’adore décéda durant cette période intense de préparatifs de grand défilé. Les circonstances de cette médiation culturelle firent en sorte que je fus merveilleusement entourée par la communauté me témoignant compassion et solidarité.


La beauté sauvera le Monde (Dostoïevski)


Ma mère touchée profondément par le deuil de mon père canalisant avec nous son esprit et sa tristesse dans la création de son bâton de marche


Un bâton de marche décoré de petits morceaux de vaisselle et de vases cassés que ma mère avait conservés


Un bâton à l'image de son coeur brisé cherchant à rassembler ses parties

Lors de notre atelier de bâtons de marche et de t-shirts, j’ai encollé avec émotion sur mon bâton, la photo de mon père que j'ai nommé le bâton de l’ascendance. Par l'ajout symbolique d’un membre précieux de la famille devenu désormais "un ancêtre", ma propre généalogie s’est exprimé dans un langage allégorique et artistique. J’imaginais, en décorant mon bâton de marche, que celui-ci deviendrait mon bâton de shaman, celui de transmission des pouvoirs paternels.


La beauté sauvera le Monde

L’intelligence parfois magique de la vie s’exprima aussi lorsque que Louise Chevrier, la sœur de Lorraine Messer, (porte-parole de la Maision-Félix Leclerc), me montra son nouveau bâton de marche qu’elle avait décoré : cette fois ci, un bâton de la descendance, avec en son centre une photo d’un nouveau-né, celle d'Angélique, sa ravissante petite fille.


Louise Chevrier décorant son bâton de marche


Un bâton de marche célébrant avec amour le miracle de la naissance


Iulian, fabriquant son bâton de marche à l'image du caducée symbolisant l'équilibre des énergies Yin et Yang

Trois fois, à l’unisson, nous martelions le sol de notre bâton, une fois nous le levions vers le ciel. Cette chorégraphie tirée du Tai Chi Chuan, les trois séquences (duan), symbolisent la terre, l’homme et le ciel, l’homme étant la jonction entre la terre et le ciel. Proposée par notre ami Iulian Mialescu, professeur de Vovinam à la Cîté des Jeunes, (art martial vietnamien), cette simple chorégraphie était tout à fait appropriée pour notre défilé, dont l’un des thèmes clefs était l’ouverture sur le monde symbolisé par l’arbre enraciné s’ouvrant aux énergies universelles.


Jacqueline Plaat, à quatre pattes dans le gazon comme une jeunette


Avec Stéphan lui écrasant la main gentiment


jacqueline maintenant plus délurée, se l'écrasant elle-même

Alors que nous martelions le sol en scandant : J'honore mes racines! J'honore les racines du monde!, le monde tout autour de nous, composé d'une mosaïque de nationalités, semblait s'ouvrir sur notre passage, plein de respect mais chaleureusement, nous saluant parfois solennellement de la tête. Car il ne faut pas oublier que dans notre tableau vivant composé de plus de trente personnes, se trouvaient de vénérables personnes âgées, dont la doyenne, Jacqueline Plaat, porte parole de la société généalogique de Vaudreuil-Cavagnal, aux 80 ans bien sonnés. Jacqueline parcourue courageusement les 2kms séparant l'aréna de la Cîté — Des Jeunes, maniant son bâton comme une véritable majorette!

Une fois notre peloton arrivé près du Centre d'accueil de Vaudreuil, (avant dernière station avant notre point final), nous fûmes acclamés par une multitude de résidents à l'âge d'Or qui semblaient nous attendre, comme par enchantement. je ne pu m'empêcher de penser avec un grain de nostalgie à ma grand-mère russe qui termina autrefois ses vieux jours là.

Je voudrais également remercier mon compagnon de vie, Stéphan Daigle, qui devint à la dernière minute, le crieur et marqueur de rythme officiel de notre marche. Face à notre peloton, tout au long de notre parcours, Stéphan marcha à reculons, frappant son tambour amérindien et hurlant de toutes ses cordes vocales afin de mieux nous diriger et nous rappeler à l’ordre (vous pouvez imaginer que le lendemain matin il était courbaturé et presque aphone).

Merci à Iulian, en tête de peloton, pour son immense patience envers Stéphan qui lui marcha sur les talons plus de dix mille fois. Le bâton de marche de Iulian, plein de conviction, à force d’être frappé sur le sol, fit des racines! Hihihi!

Merci à monsieur Brisebois, créateur chevronné de bâtons de marche, de nous avoir stimulés par ses conseils judicieux.


Monsieur Brisebois prodiguant avec passion ses conseils à Thomas


Lorraine Messer et Annouchka s'amusant comme deux petites folles


Jouant dans la couleur sans retenu


Bien concentrées, tout de même


Gaétan Cholette trônant au bout de la table avec son gourdin en mains
Merci à Gaétan Cholette de l’organisme Arc-en-Ciel, d’avoir accepté de porter la bannière jumelant la société de généalogie de Vaudreuil-Cavagnal à la Maison Félix-Leclerc. Merci à tous les participants d'Arc-En-Ciel!

Merci à Lorraine Messer de la Maison Félix-Leclerc d'avoir vibré à mes idées.


Kim, nous filmant


Filmant Thomas qui vit une nouvelle aventure à travers notre atelier

Merci à la télévision communautaire CSUR, à Chantal Bédard, coordinatrice, à Kim à la caméra et à Thomas, l'animateur, de nous avoir suivis avec intérêt, d’avoir également participé aux ateliers et au défilé.


Nathalyrmène a jeté son dévolu sur son bâton assez pesant
Merci à Nathalyrmène Rousseau de Culture en Éveil d’avoir manié si courageusement le poids considérable de son bâton-Haïti aux drapeaux fleurs de lysées.


Enrobant son bâton du drapeau haïtien


Avec l'aide de Louise

Merci à ma soeur, Hélène, à ma cousine Françoise, aux amis résidants à Montréal d’avoir pris le train jusqu’ici afin de faire partie de notre aventure. Ils ne l'ont pas regretté. Merci à tous les autres que je ne nomme pas, mais qui ont été tout aussi importants.


La beauté sauvera le Monde

2 commentaires:

Annouchka Gravel Galouchko a dit…

COMMENTAIRE DE LOUISE CHEVRIER

J'aime beaucoup toutes ces photos et tous les textes que tu as écrits autour du défilé Mozaik et particulièrement sur la fabrication des bâtons. Ce fut une activité très enrichissante sur le plan de l'activité elle-même et sur le plan humain. Que de belles rencontres j'ai faites!
Merci pour les jolis mots au sujet de bâton de la descendance. Encore toute petite, Angélique est déjà l'objet de tant d'amour et de beaucoup d'attentions. Un enfant rassemble les bonnes volontés, suscite la tendresse et provoque des liens. Beauté.
Louise Chevrier

Stella Pearkes a dit…

Vos oeuvres sont tellement belle et inspirante. Ils font mon coeur rire. Beaucoup de lumière se remplit. Les illustrations de livres et d'histoires de compassion a donné à ma fille beaucoup de bonheur comme un enfant, et qu'ils seront toujours me plairait. Merci.